Créer mon blog M'identifier

Petite nouvelle

Le 23 juillet 2013, 17:36 dans Famille 0

Hello,

Voilà un moment que j'avais envie de le faire et j'ai décidé de sauter le pas... j'ai enfin créé une page Hellocoton afin d'y publier mon blog. 

Mais voilà moi qui me prenais pour une geek pas trop mauvaise dans son domaine je dois avouer que là je suis un peu dépassée... je n'arrive pas à rapatrier mes articles déjà écrit ici... alors si qqn a la réponse je suis preneuse ! 

Bisous

L.

P.S : (tiens ça faisait longtemps !) promis je personnalise la page rapidement !

RGO ou paye tes nuits pourries

Le 18 juillet 2013, 21:03 dans Famille 0

Avant tout je voulais dédier ce billet à toutes les mamans qui comme moi galère ou ont galéré et surtout à ma Mimi sans qui j’aurais probablement craqué depuis longtemps.

RGO ou reflux gastro œsophagien pour les non-initiés. Que j’aimerai faire partie de ses non-initiés qui ne connaissent pas la chance qu’ils ont. Pour faire simple c’est lorsque l’estomac de bébé (ou des adultes d’ailleurs) laisse remonter son contenu dans l’oesophage. En général c’est du à une immaturité du clapet qui ne joue pas son rôle. Il peut être interne c’est à dire qu’on ne voit pas le contenu remonter ou externe et là il vaut mieux avoir un bon stock de bavoir ! Le soucis c’est que ce qui remonte est rempli de suc gastrique et donc extrêmement acide ce qui est très douloureux.

Le reflux je croyais connaître avec Melle C. Ben oui y’a une composante héréditaire à cette m*** sinon ça ne serait pas drôle ! Sauf que pour Melle C. nous avions eu la version super light et super soft !

Bon à l’époque je ne le savais pas et je trouvais déjà que c’était une m*** sans nom. En tant que jeune maman j’ai eu du mal à identifier ce qui faisait souffrir mon bébé. Je trouvais juste que la quantité de lait recrachée était importante et l’explication donné par le premier pédiatre ne me satisfaisait pas vraiment. Pour moi il y avait quelque chose de pas normal mais quoi ? C’est une puéricultrice qui en me rendant visite m’a donné un début de solution. Mais voilà nous étions suivi par un abruti de pédiatre (et je reste polie) qui n’avait pas envie de creuser le sujet et trouvait plus pratique de me faire passer pour une folle, hystérique qui crie au loup pour rien (c’est le même qui m’a traité de mère indigne quand je lui ai dit que je ne voulais plus allaiter). Ma fille étant déjà têtue et adorable avait cru bon lui prouver son incompétence et défendre l’honneur de sa mère en lui régurgitant dessus lors d’une visite ! C’est fou mais d’un seul coup je n’étais plus une mère totalement hystérique qui s’inquiétait pour un rien. Il nous avait donc prescrit un traitement et un nouveau lait. Bon comme il était vraiment nul il avait oublié de me préciser que le traitement était plus efficace s’il était pris avant le biberon et non après ce qui fait qu’on avait encore galéré jusqu’à rencontre notre pédiatre actuelle.
Après avoir connu quelques galères de lait et d’épaississant tout était rentré dans l’ordre pour les 3 mois de Melle C. Elle a été sous traitement jusqu’à ses 9 mois puis on a pu tout arrêter. Alors certes il y avait eu quelques journées difficiles, des nuits un peu compliquées mais je peux maintenant dire avec le recul que dans l’ensemble cela avait été géré assez facilement ! Et surtout à l’époque je n’avais qu’elle à m’occuper !

Mais voilà Crapouillette semble être encore plus têtue que sa soeur. Pendant presque 9 mois alors qu’elle était encore dans mon ventre j’ai passé mon temps à lui faire quelques recommandations… Bien manger pour bien grossir (ok, j’avais juste oublié de préciser que c’était valable à l’intérieur mais aussi à l’extérieur de mon bidou), prendre les yeux de son papa (pour le moment ok), mes cheveux (raté), et surtout et si elle ne devait faire qu’une seule chose ne pas avoir de RGO. Raté !!! Oui bon je sais ce n’est pas de sa faute mais elle aurait pu faire semblant de m’écouter !

Au moins cette fois ci j’ai su détecter tout de suite son reflux : on aurait pu croire que je donnais des chewing gum à ma fille tellement elle mâchouillait. Sauf qu’on était déjà sorti de la maternité et que le rdv chez la pédiatre était pas pour tout de suite. Donc je suis allée à la PMI pour voir avec eux ce que je pouvais faire. Grosse erreur ! Bon déjà comme l’abruti de pédiatre de Melle C. la puéricultrice n’a pas voulu me croire… mais comme sa sœur, Crapouillette est une petite fille qui adore sa Maman et qui n’aime pas qu’on la prenne pour une idiote ! Résultat la puéricultrice n’a pas eu d’autre choix que de me croire. Sauf qu’elle n’y connaissait rien… et quand je dis rien je suis loin du compte ! Le seul conseil valable a été allez voir votre pédiatre ! Mais quelle bonne idée ! Je n’y avais pas pensé !

Bref en attendant un rdv (vive les vacances scolaires !) j’ai pris sur moi de changer de lait et de reprendre celui qu’on prenait pour sa sœur, de l’amener chez l’ostéo et d’espérer très fort que cela suffise. Après avoir noté une légère amélioration c’est reparti de plus belle. A moi les lessives quotidienne, la bonne odeur de lait caillé qui m’entoure constamment, les changements de fringues alors que nous sommes en retard… mais surtout une petite fille qui détestait la voiture, le transat et qui n’était bien que dans mes bras en position debout… dans la journée ça le fait mais la nuit… dormir debout je ne sais pas faire ! Bref retour 3 ans et 1/2 en arrière avec une différence de taille : la journée pas moyen de comater : vive les vacances scolaire et Melle C. elle dort la nuit elle !

On a du attendre deux mois avant d’avoir enfin une prise en charge médicamenteuse et pourtant je sais maintenant que nous n’avions pas encore vécu le pire ! Retour au cocktail détonnant : fenouil/banane ! Non mais sérieusement y’a un mec dans un labo qui s’est dit à quoi pouvons nous parfumer un sirop pour enfant ? Quel est le mélange le plus ignoble qu’il existe histoire de bien embêter les parents ? Fenouil/banane ! Non mais quelle bonne idée ! Il mériterait que je lui en fasse boire quelques bouteilles… quoi qu’une seule pipette devrait lui remettre les idées en place ! Et encore cette fois j’ai eu un peu moins à me battre pour que ma Crapouillette l’accepte. Ouf car rien que de me souvenir combien cela avait été difficile au début avec Melle C. me donne envie de pleurer.

Sauf que là où cela avait été presque miraculeux pour Melle C. cela s’est avéré être totalement inefficace pour Crapouillette. Et plus les jours passaient et plus elle souffrait : le reflux entraînant un probable début d’œsophagite. La conséquence première et directe a été de compliquer sérieusement nos nuits. Alors qu’elle ne réclamait plus de biberons la nuit depuis un petit moment, la douleur la réveillait. passage au plan B : changement de lait… grosse grosse bêtise. Dormir ? euh cela signifie quoi déjà ! Donc on est repassé à notre lait et on met en place le plan C. Heureusement que nous avions été prévoyant et que nous avions prévu 3 plans. Cette fois on sort l’artillerie lourde : un inhibiteur de la pompe à proton. Késako ? Pour faire simple cela neutralise l’acidité de l’estomac. Cela n’empêche en rien que cela remonte mais au moins cela ne brûle plus ! Là où je tic c’est qu’il n’y a pas d’autorisation de mise sur le marché pour les bébés. Mais bon si cela peut la soulager je suis preneuse. Et surtout si cela peut me permettre de dormir j’avoue je prends tout !

Ce nouveau médoc ne semble pas être parfumée avec un parfum ignoble. 1er jour de traitement. Oh ma fille sait sourire ! Elle peut même rester quelques minutes dans son transat ! Ne pas crier au miracle tout de suite, surtout ne pas nous porter la poisse… mais je ne peux m’empêcher d’espérer, j’ai tellement envie de croire que combiné au lait AR et au Gaviscon nous avons trouvé le cocktail miracle. Allez je ne vais pas faire durer le suspense… Raté ! Nous avons connu la pire semaine de notre vie depuis la naissance de Crapouillette. Alors oui les régurgitations ne sont plus douloureuses. Désormais Crapouillette nous fait même de beaux sourires tout en recrachant la moitié de son bib (l’inventeur de la machine à laver et de la lessive est mon Dieu !). Sauf que, ben oui faut bien qu’il y ait un sauf que… sauf que ce fichu médicament lui donne des coliques. Donc maintenant nous avons un bébé qui ne se tord plus de douleur parce qu’elle a mal à la gorge, nous avons un bébé qui se tord de douleur car elle a mal au ventre. Et la seule chose qui la calme ce sont les bras. Facile me direz vous ! Oui sauf qu’elle a besoin que nous marchions. Le balancement la calme et lui permet de s’endormir quelques minutes. Quelques minutes de calme où elle se détend un peu. Quelques minutes où je peux contempler mon bébé sans me sentir coupable de tout ce qu’elle endure. Mais surtout ne pas s’arrêter, ne pas envisager de la reposer sous peine de la réveiller et de la voir pleurer à nouveau. Ouf, au vu de l’heure je n’ai rien d’autre à faire. Ah oui je ne vous ai pas dit… ses crises se déroulent à partir de 3h30… j’ai passé donc quelques jours nuits à faire les cents pas dans mon salon tout en envisageant sérieusement de faire du couloir de l’immeuble une annexe à ma piste de marche. L’Homme prenait le relais au petit matin afin que je puisse envisager de dormir une petite heure avant le réveil de Melle C. et que ma journée ne commence. J’ai tenu 4 nuits… la 5ème j’ai craqué et j’ai réveillé L’Homme après que l’espace d’un instant j’ai envisagé de sauter par la fenêtre pour fuir les pleurs et la douleur. Et surtout je suis retournée voir notre pédiatre. Quitte à faire un piquet de grève devant son bureau il n’était pas question de partir sans une nouvelle solution. Et cette fois une solution qui me permette de dormir… 3 mois et 1/2 de nuits sans une vrai nuit commençait sérieusement à altérer mes facultés mentales et j’avais l’impression de perdre pieds.

Je crois que la pédiatre en me regardant a compris la gravité du problème. Nous arrêtons sur le champ le médicament. Il n’est pas question de la laisser souffrir plus, c’est inhumain pour tout le monde. Reste plus qu’à trouver une nouvelle solution. Car ce put*** de reflux est toujours là, sournois prêt à réapparaître. Dernière piste non explorée : l’IPLV (l’intolérance aux protéines de lait de vache). Au vu de mes antécédents, de mes allergies cela ne semble pas totalement stupide. Me voilà donc avec un nouveau lait à tester. Un lait à base de protéines de riz hydrolysées toujours épaissis (on ne prend pas de risque !). Seul soucis, oui rien n’est simple avec nous, ce lait est sorti sur le marché au début de mois et la plus part des pharmacies ne l’ont pas encore. En fait la majorité des pharmacies que j’appelle, pour ne pas dire la totalité, ne savait même pas qu’il existait un tel lait. Et en attendant sans autre traitement que le Gaviscon, les régurgitations de ma puce ont repris le dessus. Ouf les coliques s’éloignent. Mais j’ai un peu l’impression d’avoir le choix entre la peste et le choléra. J’ai le choix un bébé qui régurgite et risque l’œsophagite ou un bébé qui a des coliques… je préférerai l’option un bébé qui ne souffre pas. Non ce n’est pas possible ? Pas tant que je n’aurais pas trouvé ce fichu lait.

Voilà 1 mois et 1/2 que nous avons changé de lait. La première semaine a été compliqué car elle refusait de boire son biberon… en même temps rien qu’en regardant la tête du lait ça ne donne pas envie de le boire (si vous avez déjà pris du Smecta vous avez une bonne idée de la consistance du lait) ! Mais elle n’a pas le choix et elle a fini par s’y faire. Les jours passant nous avons noté une nette amélioration. Il y a encore des régurgitations mais elles ne sont plus douloureuses et petit à petit elles s’espacent et diminuent. Depuis quelques jours j’arrive à lui retirer son bavoir après manger, chose jusque là impensable. Nous avons été jusqu’à utiliser 8 bavoirs par jour ! Mais surtout nous avons redécouvert notre petite fille. Un bébé zen, patiente, avec toujours le sourire qui ne pleure que lorsqu’elle a sommeil ou faim. Nos nuits ? Nous avons encore eu le droit à des réveils nocturnes mais ne nécessitant plus forcément de devoir marcher (enfin sauf quand c’est L’Homme qui s’y colle, mais je soupçonne ma Crapouillette de faire tourner son père en bourrique), puis depuis quelques jours cela va mieux. Elle est un peu matinale à notre goût mais rien à voir avec ce qu’on a pu endurer. Et chut mais depuis deux jours nos nuits sont parfaites… enfin sauf que Melle C. trouve drôle de me réveiller pour avoir un bisou. Oui oui elle veut juste un bisou avant de retourner ronfler ! Grrrr…

Il nous aura fallu 4 mois pour trouver une solution pérenne, 4 mois pour que notre bébé arrête de souffrir, 4 mois pour découvrir que notre petite fille était un ange. 4 mois de souffrance, 4 mois de nuits pourries, 4 mois de doutes, 4 mois de culpabilité, 4 mois de gâché… J’ai envie de croire que tout cela est derrière nous maintenant mais je sais que le reflux est une bête immonde qui reste tapit dans l’ombre et que le moindre changement peut venir tout remettre en question. Je sais aussi que le temps joue pour nous. Nous avons commencé la diversification un peu plus tôt que prévu pour essayer d’enrayer le problème, mais aussi pour des questions d’allergies et pour qu’elle envisage de prendre du poids. Quand à l’IPLV nous tenterons une réintégration progressive vers ses 1 ans. Plus de 90% des IPLV passe avant les 3 ans.

Allez on croise les doigts tout va aller pour le mieux désormais !

Bisous

L.

Petits changements !

Le 17 juillet 2013, 22:32 dans Famille 0

Re bonsoir,

Voilà un moment que j’avais envie de changer l’apparence du blog ! C’est donc chose faite et je me suis dit qu’il était peut être temps de changer également son nom. J’ai commencé ce blog j’étais célibataire et je n’avais donc à parler que de moi ! Mais maintenant nous sommes 4 et c’est de notre vie que je parle ! Alors voilà "Des petits bouts de moi" devient "Des petits bouts de Nous".

J’espère que tout ces changements me donneront l’envie de vous écrire en pleins de billets !

Gros bisous

L.

Voir la suite ≫